Ego, âme, esprit

L’ego qui vibre en parfaite concordance avec son esprit devient la manifestation de l’esprit incarné dans la matière, la contrepartie planétaire de l’esprit, l’image de l’esprit dans la matière, d’où l’appellation « homme réel et intégral ». Cet homme est complet, libre, créatif, et sa conscience est intégrée et indivisible. L’ego est donc la partie de l’humain involutif qui doit un jour être fusionné à son esprit, son double, plutôt qu’être constamment interféré et perturbé par les forces expérientielles de l’âme qui agissent sur lui par besoin d’évolution.

L’esprit est la partie réelle dans l’homme, son intelligence, son essence prépersonnelle, sa source de vie… et l’ego doit vibrer au réel, c’est-à-dire qu’il doit fonctionner en diapason avec son esprit. Ceci demande un certain temps, un certain niveau d’expérience vécu au travers des événements, car les structures involutives qui ont participé à l’incarnation de l’humain dans la matière dense doivent être complètement transmutées et même renversées par la lumière de l'esprit dans l'homme. L’ego humain doit vibrer à la volonté, à l’intelligence et à l’amour réels afin de briser le cycle descendant dans lequel il vit pour alors passer à un nouveau niveau d’existence.

L’ego involutif ou luciférien, vivant dans les confins de la matière dense, vit des confrontations avec les émanations de son âme puisqu’il n’est pas ajusté à sa lumière réelle ; il est encore en voie d’évolution. Par contre, l'ego devra un jour se délier des forces correctrices de l'âme et entrer dans sa puissance réelle. Mais avant que ce jour arrive, les forces de l’âme devront amener l’ego à évoluer à travers le temps planétaire et karmique afin qu’une communication mentale et objective puisse s’établir entre la conscience réelle de l’ego et son Ajusteur de pensée ; ce dernier est la partie de l'homme qui doit instruire l'ego du processus de fusion afin que tous ses principes puissent s'unifier. Mais le temps de l’âme est long puisque l’ego n’est pas prêt à voir le réel en lui-même ; l’ego est coincé dans la prison de son mental inférieur réflexif, ce dernier étant la demeure des forces involutives de l’âme, que l’on nomme aussi périsprit.

L’âme a permis à l’ego humain de s’incarner dans la matière et d’y vivre différents niveaux d’expériences. Cet ego, vivant dans la matière dense luciférienne, a perdu le contact direct avec son esprit et a été soumis au mensonge cosmique, c’est-à-dire qu’il a commencé à vivre l’illusion de la pensée personnelle. Mais un jour, l’ego devra hausser sa vibration, c’est-à-dire qu’il devra vivre une communication télépathique bidirectionnelle avec son Ajusteur de pensée plutôt que de répondre subjectivement aux impulsions astrales dirigées vers son écran mental. Ce changement de vibration représentera la fin de la descente de l’homme dans la matière et constituera l’avènement du processus inverse, c’est-à-dire de l’éclosion de l’homme réel qui se détache de la subjectivité propre à l’involution, d’où la descente libre de l’énergie de l’esprit dans l’homme, et d’où la création de nouveaux liens avec des plans de vie intelligents… donc l’émergence de la sixième race racine de l’homme.

La réflexion et la densité des formes est à l’homme du passé, ce que la communication télépathique et la création de formes nouvelles et dynamiques est à l’homme intégré dans sa conscience. La nouvelle vibration de l’homme nouveau lui permettra de ne plus subir les forces involutives et karmiques de l'âme, pour enfin toucher à sa vie réelle et intelligente en concordance avec son esprit. L’ego sera ainsi une prolongation parfaite de l’esprit dans la matière plutôt que d’être une œuvre inachevée de l’esprit, assujetti aux forces correctrices de l’âme. L'ego formera ainsi une unité avec le cristal de son âme, soit l’énergie pure et condensée de l’âme, ainsi qu'avec son essence prépersonnelle, son esprit, son Ajusteur de pensée.

— Sandra Vimont, 2010


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE