La personnalité habille la personne réelle

La personnalité, c’est la partie de l’être qui habille le réel chez l’individu. C’est la facette qui colore l’intelligence réelle pour lui donner une attitude, un faux caractère. C’est la manifestation colorée dans la forme qui s’engendre lorsque des événements sont traversés subjectivement. Elle représente aussi les différents masques que porte l’individu afin d’arriver à ses fins, ces derniers étant de nature psychologique plutôt que psychique.

La personne réelle existe lorsque la personnalité est ajustée à l’intelligence réelle chez l’homme. Ainsi, cette personnalité parfaitement ajustée à sa lumière n’est pas un vêtement en disharmonie avec une conscience divisée sur elle-même, mais plutôt une extension d’une conscience unifiée et projetée dans la matière. La personne réelle est capable de voir le mensonge derrière les communications subjectives qui entrent dans son mental et établit un nouveau système communicationnel, c’est-à-dire qu’elle ne s’approprie plus subjectivement des pensées afin de les relancer dans la matière sous une forme colorée, mais les déshabille de leur faux caractère afin de les démasquer et de toucher au réel de la forme en question. La personne réelle est donc objective devant les fioritures astrales qui pourraient la tester devant sa propre intégralité.

L’individu qui donne libre cours à sa personnalité se fait piéger par les plans occultes car il s’habille de vêtements qui ne lui appartiennent pas ; il est certain que les pensées qu’il reçoit proviennent de lui. Il se les approprie, les réfléchit et les met en action dans une forme. Les entités astrales utilisent son mental inférieur pour créer de l’interférence à l’intérieur d’une vie non centrique et basée sur la croyance. Tout espace inutilisé par un mental supérieur intelligent est récupéré par le plan astral, ce dernier colorant l’espace en question pour maintenir vivant un mental illusoire et réflexif, espace qui lui sert de fondation et qui assure une continuité à son système de vie en relation avec le plan matériel.

— Sandra Vimont, 2010


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE