L’homme doit apprendre à dépendre de lui-même

L’homme doit apprendre à dépendre de lui-même, dans le sens qu’il devra apprendre à verbaliser lui-même face aux données mémorielles et émotives qui surgissent dans son quotidien. Ceci lui donnera accès à son pouvoir réel et créatif, plutôt qu'être assujetti au contrôle des plans ; ceci veut dire qu'il pourra faire descendre sa propre énergie individualisée dans la matière, et ce, d’une manière réelle et lumineuse. Tel est le chemin qui devra être défriché par l’homme nouveau qui cessera d’attendre qu’autrui le valide ou le confirme – cette information extérieure sert seulement à l’ego sans identité réelle qui ressent le besoin d’une vérité quelconque afin de sécuriser sa personnalité en manque de fondation réelle.

Le tiroir du mental inférieur réflexif et subjectif est un expert dans l’accumulation de l’énergie colorée de l’être qui est en constante recherche de réponses qui ne font pas partie de sa réalité intégrale. Cette pulsion de recherche est importante afin d’amener l’homme à un mental plus intelligent, après avoir traversé un certain niveau d’expérience dans la matière, mais un jour, l’homme devra mettre la hache dans ses recherches car ces dernières le mèneront inlassablement au rouage astralisé de sa conscience réfléchie.

C’est ainsi que les hommes nouveaux pourront échanger entre eux d’une manière réelle, sans être assujettis aux pulsions et aux mécanismes involutifs.

— Sandra Vimont, 2010


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE