La conscientisation ne découle pas d’un désir de l’ego inconscient

L’humain de l’involution n’est pas le détenteur des clés de l’esprit ; il n’est pas en mesure de toucher à sa lumière par simple désir égoïque. Ceux qui ont tenté l’expérience ont touché à une lumière astrale et spirituelle régie par les plans de la mort. L’être trop pressé à acquérir une forme de fusion sera pris dans son propre piège qu’est la projection de ses désirs dans un futur voilé astralement. Il dirige ainsi son énergie vers une projection temporelle et subjective, ce qui le garde voilé dans une toison psychologique involutive.

L’homme évolutif sera conscient de ceci et utilisera une volonté à la mesure de ses capacités dans son quotidien afin de faire vibrer sa lumière réelle au-delà de la forme. L’homme doit comprendre que le plan de la mort utilisera tout l’espace non occupé par son identité réelle. Avoir de l’identité, ce n’est pas le fait d’avoir du caractère psychologiquement parlant, comme le projette l’expression « avoir du caractère », mais plutôt d’avoir un centre de gravité interne, donc de savoir qu’il n’y a pas un seul plan invisible qui peut dominer son mental en utilisant la crainte, la peur, le doute, la polarité, etc. On parle donc d’une personne qui a graduellement intégré l’énergie de son esprit dans le plan matériel (et non une illumination astrale...).

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE