La parole vibratoire

La parole vibratoire transporte l’énergie réelle de l’homme, dans l’homme, et pour l’homme. Elle est la manifestation créative de l’esprit de l’individu qui a uni ses différents plans d’existence. La parole vibratoire a la capacité de brûler les anciens schémas psychologiques de l’homme qui en a intégré les principes. Elle lui permet de grandir en conscience car elle est détachée de la valeur émotive des formes, d’où l’émergence d’une nouvelle psychologie, intelligente et réelle. Elle est l’énergie du feu puisqu’elle détruit les mémoires de l’âme qui ne sont plus nécessaires à l’expérience de l’individu. Les anciens mécanismes de l’individu, qui étaient une assise transitoire, sont ainsi remplacés par de l’identité réelle, ce qui veut dire que l’être intégré n’a plus besoin de référents extérieurs pour se créer une identité véritable.

La parole créative fait vibrer les sens de l’homme, car la force de l’esprit est évolutive et dynamique. Par son énergie en mouvement, elle amène l’homme à regarder plus loin que sa vie psychologique et subjective. Seuls les hommes prêts à vibrer au réel derrière les formes pourront en intégrer les aspects sans tomber dans leurs anciens référents.

L’être non intégré dans sa conscience peut être troublé par la force de la parole vibratoire, car elle le pousse à remettre en question ses propres fondements, c’est-à-dire son ancienne assise… qui devait uniquement servir de transition ! Mais l’être est confortable dans ses habitudes et n’a pas envie de vivre des chocs dans sa structure psychologique. Il n’est pas évident pour lui de transiger vers un nouvel état de conscience puisqu’il est plus aisé pour lui de se justifier, de se défendre, et de protéger son image face au regard des autres… car c’est ce qu’il a toujours fait et cela lui a donné un certain réconfort, une certaine sécurité. Ses mécanismes correspondent aux mémoires de la race incrustées dans son âme, et il a vécu avec elles depuis si longtemps... Il préfère donc glisser vers une vision spiritualisée de la vie, qui ne le pousse pas à vivre le réel en lui-même mais l’apaise dans ses anciens mécanismes, devenus tout simplement plus roses dans leur coloration. Ainsi, cet être ne développe pas sa capacité de discerner entre le réel et l’irréel, le mensonger. Ses illusions sont des œillères à la vie réelle et il préférera ainsi ne pas se faire déranger par le feu de l’initiation. C’est pourquoi il est dit que de nombreuses personnes seront appelées vers l’instruction supramentale, mais peu d’entre elles pourront réellement en vivre le transfert.

L’initiation solaire est le passage du feu de l’énergie-source dans l’ego, ce qui permet le développement progressif d’une parole réelle chez lui. Ce passage nécessite que l’ego vive et traverse de nombreux chocs, car cette énergie doit détruire l’ancienne psychologie de l’être par intégration dans l’expérience. Ceci engendre de la souffrance chez l’ego, ceci est normal, et c’est cette même souffrance qui lui permettra de toucher aux limites de son ancienne psychologie. Il pourra ensuite graduellement transformer sa souffrance psychologique en souffrance vibratoire, et par intégration, développer l’intelligence et à la volonté nécessaires pour accéder à son surmental. Toucher au surmental, c’est comme faire un saut totalement à l’extérieur de son champ d’expérience habituel. C’est de toucher à l’éther de sa source créative et multidimensionnelle, énergie créative dans l’homme. L’individu comprend ainsi comment son énergie tente depuis longtemps de manifester sa lumière sur le plan matériel à travers l’événementiel quotidien. La vision objective et réelle naît ici, et l’homme comprend d’où il vient et où il s’en va. L’homme réel donne donc des chocs à sa contre-partie égoïque non intégrée afin de l’incorporer à sa perfection totale et absolue, c’est-à-dire d’achever son œuvre.

La parole vibratoire peut être interprétée comme étant bonne ou mauvaise par l’ego inconscient des mécanismes régissant sa vie, car ce dernier réagit encore subjectivement. Ce que l’ego doit comprendre est que la valeur qu’il donne à la parole vibratoire est à la mesure de son incapacité à la vibrer. Le réel n’est ni vrai ou faux et ne nécessite aucune opinion, puisqu’il est tout simplement intelligent… et peu importe la quantité d’énergie qu’elle transporte. La parole réelle est toujours intégrale dans sa manifestation et permet à l’homme de s’éveiller au réel de lui-même.

Quand nous disons que les mots ont des ailes, cela veut dire que la parole vibratoire libère l’homme de ses anciens schémas involutifs, de ses anciens mécanismes psychologiques. Nous ne parlons donc pas de beaux mots, de vers poétiques ou de beaux textes écrits pour soulager l’homme de son malaise existentiel. Nous parlons de mots qui brûlent les vieux circuits pour en créer de nouveaux, afin que l’homme intégral voie le jour. C’est ainsi que la perfection de l’énergie source dans l’homme peut se déverser dans l’ego devenu transparent, donc capable de supporter sa lumière réelle en lui, et la manifester par la parole.

L’énergie source utilise tous les moyens dont elle dispose afin de prendre de l’expansion dans l’ego. Les chocs crées par le l’énergie source permettent ainsi à l’ego inconscient mais sensible de mettre le doigt sur différents phénomènes, dont l’illusion du libre arbitre, car il devient conscient du fait qu’il est coincé dans un événement qui ne peut être compris par son intellect et sa logique. Graduellement, il prendra conscience du jeu double en lui. Cette traversée n’est pas agréable pour sa personnalité, car elle se sent constamment ébranlée et ne veut perdre sa place. Mais sur cette frontière fine repose la limite entre la conscience et l’inconscience, le mental inférieur et le supramental.

La parole vibratoire ne s’adresse pas à l’intellect, ni à l’ego subjectif, mais à l’esprit dans l’homme. L’être qui vit sa vie à travers son ego psychologique et intellectuel peut donc avoir de la difficulté à lire ou à vibrer à un texte écrit via la manifestation du feu de l’esprit en mouvement, car cet être s’arrête à la valeur des mots plutôt qu’à la vibration transmise par les mots. Il tombe alors dans le piège du vrai, du faux, du lourd, du léger, ainsi que dans toutes ses interprétations qui démontrent son absence d’assise réelle. Seul un être surmental peut vibrer totalement à la parole vibratoire, et c’est ici qu’un fossé se dessine entre l’être de la cinquième race et celui de la sixième race… car l’être de l’involution utilise encore ses anciens paramètres pour naviguer dans ses lectures… incluant ses lectures dans le domaine du supramental.

Seule l’intégration réelle et continue de notre propre énergie source peut nous mener à la l’unicité de notre conscience. C’est ainsi que naîtront les ailes de l’homme nouveau… des ailes sans coloration spirituelle, d’où une parole créative et vibrante. Ceci est la liberté réelle de l’homme qui a dépassé les anciennes frontières limitatives de son ego.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE