L’être intégral

L’émotivité brouille la direction réelle de l’homme, car elle l’empêche d’être transparent dans ses centres d’énergie. Cette émotivité est retardatrice, dans la mesure où son intensité empêchera l’être de voir clair, donc d’avoir la lucidité nécessaire, afin de poser les actions allant dans la direction de l’accomplissement de sa force personnelle devant toute manifestation dans la forme.

L’être intégral de l’ère nouvelle réussira à franchir le fossé de l’involution en se révoltant contre l’imposition de paramètres le forçant à vivre de la souffrance pour évoluer. Il recherchera ainsi la paix, et fera trembler tous les plans de conscience le limitant au niveau de sa liberté créative, et limitant la manifestation de son bien-être absolu et ce, jusqu’à dans sa matérialité.

Ce sera à travers une vision à 360 degrés, c’est-à-dire une vision froide et objective devant toute forme traversée, que l’être percera le mystère de sa destinée. Il verra comment toute sa vie a été dessinée de manière à l’amener où il en est à ce jour, et comment sa haine grandissante devant l’invisible devient le tremplin vers un nouveau devenir, de plus en plus libre des forces gravitationnelles de la terre.

Les forces gravitationnelles font partie des lois planétaires amenant l’être à vivre une incarnation terrestre, donc à s’incarner et à vivre au travers la densité de la matière. Cette matière demeure karmique et régie par des plans de conscience supérieurs tant et aussi longtemps que l’être n’aura pas arraché à ces plans toute sa puissance créative devant leurs schémas d’évolution.

Ce n’est qu’au travers un écœurement total et absolu devant son impuissance à vivre sa vie comme il a besoin de la vivre que l’être fera le saut vers une vie nouvelle, une vie libre du divorce entre ses différents principes de vie qui l’ont toujours mené à la souffrance psychologique ou initiatique. Le prix à payer pour vivre sa liberté de conscience aura été si grand qu’il n’acceptera plus aucune entrave à son bien-être réel.

L’esprit en mouvement chez l’être nouveau résonnera dans les plus hauts plans de la création, ce qui scindera le mouvement ayant toujours limité l’homme dans son action – ce qui était antérieurement nécessaire dû à la grande naïveté de l’être face à sa grandeur créative. Cette nouvelle avancée permettra à l’homme de gravir les échelons d’une paix toujours grandissante, au fur et à mesure où cette énergie organisée descendra dans la matière.

L’être nouveau, intégral, verra ainsi clairement comment créer le devenir de sa vie, car il occupera tout l’espace en sa conscience – d’où émergera son énergie intrinsèque qui à son tour, forgera la nouvelle matière éthérique. Aucune place ne sera laissée au doute ou à la réflexion subjective, car le feu de l’être aura brûlé tout ce qui aurait pu le retenir dans la manifestation de sa parole intelligencée.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE