La dépression

L’individu vit une dépression lorsque son entité maîtresse s’accapare l’énergie de sa souffrance ; la dépression brouille alors son mental en l’englobant d’une densité mentale rabattante. À ce temps, si l’ego n’est pas scient de ce qu’il vit, il sera lié au versant astral de sa conscience via son corps émotif. Cet état de fait peut perdurer quelques moments ou pendant une longue durée de temps, et ce, selon la programmation établie pour l’individu sur le plan matériel.

La dépression sert habituellement l’expérience de l’âme, en ce sens qu’elle est rarement regardée via l’intelligence réelle en l’ego. Autrement dit, la dépression est le plus souvent vécue au travers le centre émotif en l’Homme, d’où le besoin de soutien psychologique afin d’arriver à revivifier une psyché effondrée.

Lorsque l’ego aura la capacité de regarder le réel de la dépression, sa colère envers l’imposition de cette énergie sur sa conscience l’amènera à reconnaître cet aspect de sa programmation. Dès lors, cette reconnaissance deviendra la nouvelle assise de son ego, car il aura imposé le réel de son identité renouvelée via sa parole dans la matière. À ce temps, l’exutoire de la souffrance psychologique aura été détrôné, car l’Homme aura circonscrit son autorité sur les plans pour émettre une vibration autre. Autrement dit, le feu cosmique de sa conscience avertie aura servie de pont à son aura pour transiger avec les énergies de la mort. Ceci lui assurera une continuité de vie libre dans sa conscience et son mental.

Somme toute, l’individu doit être capable de transiger avec discernement avec les aspects sombres de sa conscience pour se sortir de la dépression.

— Sandra Vimont, 2013


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE