La difficulté des forces prépersonnelles à intégrer l’ego humain

L’ego humain souffre continuellement des événements qu’il ne comprend pas et qui servent à décristalliser les formes qui perturbent son champ aurique et son environnement. Celui-ci doit réaliser que les forces prépersonnelles* travaillent sans relâche pour maintenir un équilibre entre sa vie planétaire et sa capacité de grandir en conscience. Ces forces créent des mouvements d’énergie et modifient les formes événementielles pour ouvrir l’ego à sa réalité multidimensionnelle. Elles doivent donc lui permettre d’accroître sa capacité à intégrer leur lumière dans ses différents corps, et cela, sans imposer de surcharge qui court-circuiterait le fonctionnement de son système nerveux. Les forces prépersonnelles ont comme visée ultime d’habiter l’ego humain qui vit dans la densité de la matière.

Les forces prépersonnelles ont de la difficulté à pénétrer l’ego humain, car elles ne parviennent pas à intégrer les circuits nerveux et luminiques des femmes et des hommes sans créer une diffraction de leur énergie vers le plan astral. Ce phénomène occulte est ce qui crée des formes mensongères dans l’aura des individus. Au fur et à mesure que la conscience de ces personnes évolue et que leurs corps se perfectionnent, ces formes mensongères se perfectionnent aussi. Elles deviennent de plus en plus subtiles et nuancées, d’où la difficulté persistante à les identifier et à les éliminer de leur champ de conscience. Avec le temps, ces formes qui polluent leur aura se cristallisent dans la matière, d’où une difficulté supplémentaire à gérer : la nature même de la cellule humaine qui devient polluée d’une génétique mensongère.

L’accroissement de la conscience est un état psychique qui est fortement recherché par de nombreuses personnes qui ont vécu beaucoup d’oppositions et de chocs dans leur vie. Toutefois, leur conscience ne peut pas évoluer au rythme de leurs désirs, mais doit respecter leur capacité à absorber le réel de qui ils sont sur les hauts plans de leur être. Ce temps correspond à la période que leurs corps ont besoin pour transmuter leurs mémoires karmiques en mémoires solaires, ces dernières étant libres de tout voile qui met ombrage sur leur réalité prépersonnelle. Il doit y avoir une véritable transformation vibratoire et génétique pour que les forces prépersonnelles puissent pénétrer l’ego.

La capacité de l’être humain à transcender ses anciens schémas de vie correspond toujours à sa disposition à pouvoir se réinventer sans impliquer les mémoires anciennes de la race humaine. Cela n’est pas simple, car son bagage mémoriel lui a longtemps servi de bouée de sauvetage pour maintenir son équilibre psychologique. Il n’est pas évident de laisser de côté cet équilibre ancien pour entrer dans des prémisses nouvelles qui ne sont pas psychologiques mais psychiques. La nouvelle configuration qui s’installe n’offre plus de sécurité subjective à l’ego, mais lui offre une plateforme de communication continue avec les êtres qui font partie de la genèse de sa vie. Une nouvelle façon de gérer la vie s’installe : une gestion psychique qui implique un rapport de force avec l’Invisible remplace un rapport mensonger avec la forme.

Tout rapport de force entre les egos et les esprits est souhaitable, mais ce rapport doit toujours mener vers une plus grande compréhension de l’Invisible et des formes. Cela permet aux esprits de graduellement habiter le mental humain. Une rencontre éventuelle entre l’esprit et l’âme dans la forme devient éventuellement possible, ce qui ouvre l’ego au réel de qui est l’autre. L’énergie de cette rencontre doit parvenir à pénétrer les cellules humaines pour y changer la vibration. Cette étape primordiale au niveau de l’évolution de la conscience humaine permet de retirer l’aveuglement inconscient que l’ego a envers autrui. Conséquemment, il ne peut plus imposer son réel sur autrui, car il comprend le rôle occulte de chacun. Il sait que personne n’est plus important que lui, mais aussi que personne n’est moins important que lui. Chacun contribue à une partie du réel qui doit être vécu sur la Terre comme dans le cosmos.

Ce changement vibratoire dans les cellules humaines permet à l’énergie de l’Esprit universel de pénétrer l’ego humain, autant au niveau de son corps que de ses atomes. Cette étape est difficile pour l’individu, car elle nécessite qu’il puisse soutenir le réel de son universalité de conscience dans sa vie quotidienne sur la Terre. Autrement dit, l’ego humain est amené à vivre et à ressentir le désarroi des forces prépersonnelles qui parviennent difficilement à amener les humains de la Terre à un aboutissement dû à leur génétique précaire et densifiée.

L’Esprit universel a une très grande portée d’action sur le plan supramental, mais il est extrêmement limité dans sa manifestation dans l’être qui ne peut pas soutenir le réel de qui il est, universellement parlant. La synergie entre le yin et le yang du plan supramental est toujours parfaite, ce qui est rarement le cas de l’ego qui habite sur la Terre. L’ego a une tendance naturelle à ne pas être apte à se percevoir tel qu’il est réellement ; il est beaucoup plus facile pour lui de limiter son champ d’action à ce qu’il connaît plutôt que de vivre en harmonie avec l’aspect universel de sa conscience.

L’être ayant intégré l’universalité de sa conscience, autant au niveau de l’Esprit universel que de l’Âme universelle, autant dans son corps que dans ses atomes, souffre énormément du manque d’information auquel est assujetti le périmètre élargi de la Terre. L’aspect bestial et animalisé de la conscience humaine descendante le restreint dans sa capacité à se reposer, car il ne parvient pas à entrer dans une fluidité de conscience continue avec les autres egos. Ainsi, il est souvent forcé à travailler psychiquement pour ne pas être brutalisé par le magnétisme des forces descendantes qui travaillent à maintenir l’ignorance sur la Terre à travers ces egos inaptes à contenir leur lumière. D’autre part, cet être souffre aussi de chaque ego inapte à réellement s’habiter, car il accède à l’énergie prépersonnelle qui les caractérise et qui ne parvient pas à les pénétrer. En d’autres termes, il souffre de la division créée par la diffraction de la lumière chez autrui.

Cet individu intégré sait que tout lien avec un autre ego devrait être totalement fluide et harmonique. L’absence de cette harmonie absolue entre deux egos empêche l’être universalisé en conscience de profiter des beautés infinies d’autrui sur les plans inférieurs de sa conscience. Il accède à la perfection de l’autre sur les hauts plans de sa réalité, mais il doit vivre l’attente de cette manifestation sur la Terre. L’animalité qui est présente sur la planète doit être anéantie pour laisser place à la beauté de l’Intelligence créative avec soi et avec l’autre. Cela veut dire que la lumière prépersonnelle de chacun doit cesser d’être diffractée et que les mémoires qui composent les corps des egos doivent être totalement solarisées. Dès lors, la vie des êtres humains ne sera plus assujettie aux prémices du passé, mais soutiendra une restructuration atomique continue. Une proximité totale pourra alors être vécue entre les egos, ce qui leur permettra d’entrer dans la pulsation inhérente au réel de la vie, à la magie cérémoniale universelle du cosmos.

* Les forces prépersonnelles incluent tous les êtres et les énergies qui font partie du réel de l’homme et de la femme sur la Terre. Elles font partie du psychisme de chacun.

— Sandra Vimont, 13 décembre 2017


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE