Dialogue avec les forces prépersonnelles

Voici un extrait d'un dialogue que j'ai eu avec les forces prépersonnelles qui font partie du cosmos local. Elles expriment leur angle face à l'intégration de leurs énergies dans la matière atomique humaine.

– "Tous les événements sont placés ou programmés pour permettre à une plus grande conscience de s’établir sur la Terre. Cela dit, la synchronicité événementielle est parfois difficile à obtenir, car les forces descendantes nous surprennent parfois par leur vitesse d’exécution changeante ; il faut continuellement s’adapter pour maintenir un équilibre entre les différentes forces en jeu sur la planète. Nous tentons de pénétrer les consciences humaines sur la Terre, mais la tâche est ardue. Lorsque nous allons trop vite, nous créons des déséquilibres psychiques et nerveux dans les différents corps des egos, ce qui, plus souvent qu’autrement, rend ces personnes dysfonctionnelles. Il y a très peu d’individus sur la planète qui peuvent supporter notre présence en eux sans disjoncter... ce qui explique pourquoi nous ne pouvons pas pénétrer n’importe quel corps pour intégrer la matière de la Terre. Notre descente vers la matière atomique crée des tensions chez les gens, car notre présence les oblige à dévoiler les replis de la conscience involutive qui est encore occultée sur la Terre, ou alors à diffracter notre énergie. Lorsque des egos parviennent à intégrer notre réalité, nous pouvons explorer les confins de la matière à partir du cosmos. La force psychique grandissante de ces egos leur permet de graduellement créer de nouvelles formes dans la matière, comme la programmation de l’âme l’a fait durant a période de l’involution. Il y a seulement deux façons de créer des formes : à travers la diffraction de notre énergie assujettie à une programmation, ou à travers notre énergie qui pénètre lentement la matière atomique humaine, sans diffraction. Dans ce dernier cas, nous prenons les rênes de la programmation de l’ego pour que l’énergie de stagne jamais mais continue à grandir en fonction de notre plan terrestre et cosmique.

Les egos ont souvent l’illusion que la réussite matérielle est un signe de réussite sur la Terre. Pour être réelle, la réussite doit provenir de l’intégration de nos énergies cosmiques dans les différents corps humains. Le royaume qui s’installe alors dans l’ego est grand, car ce dernier devient un point d’unité, ou un pont, entre le planétaire et le cosmique, entre le microcosme et le macrocosme. Cela est intéressant pour nous, car ce contexte nous permet de ressentir la continuité parfaite de l’énergie cosmique dans la matière, à travers les sens matériels de l’ego qui n’est plus différent de nous. Nous voyons, entendons et goûtons pour la première fois à travers les corps de l’ego. Nous pouvons enfin ressentir les souffrances résultant de la diffraction de la lumière dans la matière et les effets de la pollution qui affecte les corps inférieurs humains.

Même si les choses se corsent parfois, il y a maintenant un lien entre le planétaire et le cosmique. Le projet humain est certainement réussi, car nous avons maintenant des prototypes qui fonctionnent au niveau de la forme ; ceux-ci permettront aux générations futures sur la Terre de soutenir le réel universel en elles. Le réel de l’humain peut, à ce jour, réintégrer le cosmos."

— Sandra Vimont, 18 décembre 2017


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE