L'argent est une énergie

L'argent J'écris cet article suite à la lecture de commentaires que j'ai lus sur un réseau social, comme quoi parler d'Amour ne devrait pas coûter de l'argent. Comme quoi des soignants devraient offrir leurs services gratuitement.

Voici la réponse face à cette croyance :

Il doit y avoir un tarif lorsqu'un service est offert dans un cadre professionnel. Comme la personne qui offre un service de massothérapie, d'acupuncture, de soins énergétiques, de psychothérapie, de conférences, de formation, etc. Sinon, la personne qui offre un service ne pourra pas continuer à faire ce travail. Chacun a son travail ou son métier, et chacun a le droit d'avoir un retour d'énergie pour ce qu'il fait. Sinon, ce n'est plus un travail mais du bénévolat ; il ne faut pas mélanger les choses. Vous accepteriez que, demain matin, votre patron vous dise que votre travail devient du bénévolat ? Que vous ne recevrez plus de salaire ? Je vous vois déjà changer de travail bien rapidement. L'argent, c'est une énergie d'échange, une monnaie d'échange. Tout comme le troc est une autre façon de s'échanger de l'énergie sans qu'une personne en vampirise une autre.

Le problème se situe là où l'échange d'énergie n'est pas équitable. Ça prend une définition identitaire et aussi du respect envers l'autre pour parvenir à établir la valeur réelle d'un service offert. Dans une première lecture, nous parlerons surtout d'Intelligence pour parvenir à apposer une valeur suffisante au service offert. Pour explorer davantage la forme, nous pourrions nous demander : est-ce que j'aime réellement l'autre si je lui enseigne que je dois offrir tous mes services gratuitement, sans retour d'énergie ? Il y a un mensonge profond dans ce type de gratuité. Il doit y avoir de l'Intelligence dans l'Amour, sinon l'ego se retrouve dans une spiritualité de victime (ne pas avoir le droit d'être rémunéré pour son travail). C'est l'équilibre qui est important. L'ego doit parvenir à demander un tarif suffisant, et non excessif, lorsqu'il annonce ses services. Bien sûr, si le montant est excessif, cela sera évident, car il n'y aura pas ou peu d'acheteurs (puisque chacun est libre de payer pour le service ou non). Dans ce cas d'un tarif excessif aux yeux de tous, l'Amour ou le respect pour l'autre pourrait être défini comme étant insuffisant.

En conclusion, c'est toujours l'équilibre qui doit être recherché et réévalué, encore et encore. Par exemple, personnellement, je passe des heures à tous les jours pour offrir des textes et des audios gratuitement, et aussi pour répondre aux questions que je reçois publiquement et en privé. J'y passe des journées entières, et chaque journée de congé que je prends vient avec une charge de travail immense pour le lendemain. Je fais cela car j'aime l'être humain et je ressens l'importance de dénoncer le mensonge qui empêche aux egos d'être vrais dans leur lumière. Toutefois, cela fait aussi en sorte que je suis souvent sur la ligne entre l'équilibre et le déséquilibre pour avoir une vie personnelle agréable... mais c'est aussi ma responsabilité de déterminer où je trace ma ligne entre le service gratuit et le service payant pour maintenir mon équilibre. J'ai le choix de continuer les choses comme je le fais, ou alors changer ma façon de travailler, changer mes tarifs, etc. Pour poursuivre cette lancée, je parviens à vivre (payer mes impôts, mes taxes, la scolarité de mon garçon, ma nourriture, etc.), via les formations que j'offre. Sans cet aspect des choses, il y aurait un gros déséquilibre dans ma vie et c'est certain que je cesserais ce travail public pour pouvoir m'occuper de moi et de ma famille. Tout cela pour dire que chacun doit parvenir à déterminer où se trouve cet équilibre en lui, avec Intelligence et Amour, plutôt que de tomber dans des croyances qui l'assujettissent à un mensonge.

Et un petit mot pour terminer... L'amour d'un conjoint ou d'un ami, c'est autre chose, car cela n'est pas inclus dans le domaine d'un service offert... enfin je l'espère pour vous !

Au plaisir !

— Sandra Vimont, 6 juin 2020