Le rapport de force envers l'Invisible et l'action subséquente


Bonjour Sandra,

(...) Je me pose souvent la question de l'action comme réponse au double. Si on "doit être empreint de volonté extrême", est-ce que le travail mental et patient n'est pas parfois une fuite de l'action ? Par ailleurs, je me trouve moins intelligente dans ma gestion du double par l'action que par la contestation psychique, tout en admettant que je mesure trop mal les choses pour dire ça. Il y a des grands pans psychiques que je ne conteste pas du tout, étant inconsciente sur ces points, ou mal enlignée, confuse et nerveuse. En somme, ma question est : est-ce que le travail mental peut être un échappatoire à l'action ?

Josée



Bonjour Josée,

Votre question est très pertinente. Je vais vous donner un exemple pour clarifier les choses : vous conduisez votre voiture et un chauffeur qui s'endort au volant heurte votre voiture. Sur le moment, vous utilisez l'énergie de la colère qui descend en vous pour établir votre rapport de force avec votre esprit ou votre double éthérique (Que se passe-t-il ? Pourquoi est-ce que vous me mettez dans cette situation ? Pourquoi avez-vous utilisé un chauffeur fatigué pour me frapper ?). Si votre double vous répond, vous vous harmonisez avec ce qui se passe pour ensuite régler la situation dans le concret (aller voir le chauffeur, téléphoner pour avoir de l'aide, etc.). Si votre double éthérique ne vous répond pas encore, vous pouvez augmenter votre rapport de force pour lui signaler que vous avez besoin de réponses. Ce faisant, plus d'énergie entre dans votre double, ce qui rapproche le moment qu'il pourra vous parler. Par la suite, vous réglez les choses dans le concret du plan matériel.

Le rapport de force de l'ego envers son esprit ou son double éthérique se caractérise par un mouvement d'énergie qui est dirigé vers l'Invisible. Ce rapport mental que l'ego établit fait en sorte que l'énergie qui descend en lui n'est pas cristallisée ni perdue à l'extérieur de ses circuits psychiques. C'est ce processus énergétique qui crée ou dynamise le double éthérique.

Enfin, pour répondre à la question, le travail mental qu'est le rapport de force envers le double éthérique fait partie du processus de la création et de la dynamisation de ce double, mais il n'enlève pas l'obligation de régler les choses correctement dans le plan matériel, s'il y a lieu. Il est à souligner que parfois, rien ne doit être fait dans l'immédiat et c'est à la personne de le savoir intérieurement. Si ce savoir n'est pas clair, le rapport de force peut, encore une fois, être utilisé.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 20 février 2018



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE