Les énergies prépersonnelles chez la femme


Bonjour Sandra !

J’espère que tu vas bien ! Je voudrais avoir ton point de vue sur la question: « Comment peut se manifester l’énergie de l’esprit de la femme au quotidien ? ». Je ne sens pas dans les courants féministes ou lorsque les femmes dénoncent les violences de toutes sortes qu’elles subissent, qu’elles se libèrent de la domination. Je ressens une grande souffrance, autant lorsque les femmes se retournent contre l’homme que lorsqu’elles supportent le fait d’être dominées. Alors comment peut se manifester concrètement l’esprit de la femme, et comment peut elle dénoncer dans la société d’aujourd’hui ce qu’elle subit tout en sachant que l’homme subit aussi ? Toutes les structures établies sur le plan matériel semblent être conçues pour alimenter les divisions et la dualité. Alors comment parler de tout ça en respectant les codes ? Je reçois à l’instant: « tous les événements qui lui sont présentés, toutes les confrontations qui lui sont amenées, doivent servir pour la femme à définir qui elle est, face à l’autre et avec l’autre » peux-tu développer ? Ce que je veux dire, c’est qu’il nous apparaît difficile pour l’ego incarné ici de concilier en lui-même, l’énergie de l’esprit ET l’énergie de l’esprit universel à tous les jours. Merci pour ta lecture et tes réponses ! J’espère que tes activités se déroulent agréables, je garde un très beau souvenir de quand je t’ai rencontré en octobre dernier en France. Bonne journée à toi !

Claire (France)



Bonjour Claire,

Merci pour ces questions empreintes de sensibilité.

La manifestation de l'énergie de l'esprit de la femme au quotidien doit se jumeler à la manifestation de son Esprit universel pour qu'il y ait Intelligence dans sa vie, mais aussi Amour. La manifestation de l'esprit dans l'ego de la femme lui permet de protéger son identité devant toute forme de domination, que cette domination provienne de l'Invisible ou d'autrui (et donc de l'Invisible via autrui). La manifestation de l'Esprit universel dans l'ego de la femme doit lui permettre de ne pas éclabousser l'autre et de tenir compte de l'autre dans le processus de l'élévation de sa conscience vers une plus grande unité avec l'autre (principe de l'Amour). Elle doit donc être capable de dénoncer par communication mentale ou par télélpathie mentale toute forme de domination de l'Invisible sur elle, mais aussi sur l'autre, c'est-à-dire qu'elle doit pouvoir dénoncer toute manipulation occulte qui fait en sorte que son lien avec autrui n'est pas fluide.

La femme, qu'elle soit dite féministe ou non, ne doit jamais blâmer l'homme qui a été dominé par l'Invisible pour la dominer. Elle doit plutôt aller chercher une vison d'ensemble : elle doit savoir qu'elle a été dominée pour pouvoir, un jour, entrer dans la colère de son esprit... pour éventuellement entrer dans l'énergie de la fusion avec son esprit. Une fois que cette réalité est intégrée, elle cherche à s'entourer d'alliés (son couple ou ses amis) dont la relation est basée sur la transparence, l'écoute, la fluidité et sur l'échange d'égal à égal. Il est à noter que toute relation qui est uniquement basée sur l'Intelligence de l'esprit a une grande faille, soit celle de ne pas tenir compte de l'autre. Il devient alors facile pour de tels egos d'éclabousser les autres, de les blâmer, de les juger, de ne pas les respecter, de chercher le conflit... plutôt que de vivre dans une fluidité d'Esprit avec eux. Ce contexte de vie retarde bien évidemment la fusion de l'ego avec l'Esprit universel, car l'individu n'a de yeux que pour lui et les croyances qu'il entretient. Un tel ego sera dit empreint d'orgueil et de narcissisme, car il ne parvient pas à intégrer le réel de sa lumière supramentale. Cette réalité expose une forme de diffraction de l'énergie du principe de l'Amour universel, tout comme l'ego qui est assujetti ou soumis à l'Invisible par amour de ce qui semble être plus grand que lui.

La femme qui se retourne contre l'Invisible pour dénoncer ce qu'elle vit changera ses corps subtils, et éventuellement, sa vie. Elle ne souffrira plus psychologiquement des codes de la société, car elle créera ses propres éthers de vie, libres de tout mensonge. Si elle vit des tensions, ces dernières lui serviront à aller plus loin dans son combat envers l'Invisible pour qu'elle puisse imposer la réalité du bien-être auquel elle a droit. Effectivement, tout ce qu'elle vit doit lui servir à se définir à l'intérieur de l'expansion de conscience qui la caractérise. En faisant attention à l'autre dans le processus d'expansion de sa conscience, elle restera dans le rayon de son Esprit universel, ce qui fera en sorte qu'elle ne génèrera pas de nouveaux karmas, qu'elle ne créera pas de nouvelles lignes de temps qu'elle devra un jour réintégrer à sa réalité.

Effectivement, c'est un travail quotidien de maintenir l'équilibre entre l'ego, l'esprit et l'Esprit universel... entre la Volonté, l'Intelligence et l'Amour. La finesse de cet équilibre se bâtit dans la capacité de la femme à rester dans le centre de ce triangle, au milieu ces trois pôles. Cette centricité trace alors la ligne fine sur laquelle s'inscrit la réalité qu'une seule réalité devient possible, soit celle de la non diffraction et de l'absence de libre arbitre.

Au plaisir !

— Sandra Vimont, 7 mai 2019