Identifier le réel

S'écouter
Bonjour Sandra,

Je viens de voir que vous avez répondu à de précédents messages sur votre page Facebook. Je vous remercie grandement de la qualité de vos réponses ainsi que d'avoir pris le temps de me répondre.

J'ai découvert le Supramental il y a quelques mois par la chaine supraconscience (...). Effectivement, avoir écouté ce qu'elle disait m'a fait comme un choc et je me suis sentie tellement mal par la suite que j'ai cru perdre la raison. J'avais même des pensées suicidaires... Je me suis dit que je ne pouvais pas supporter ce qu'elle disait et que réel ou pas, étant donné l'effet que ça avait sur moi, je ne pouvais faire autrement que de le rejeter. Ce que j ai fait. Quelques temps après, avec le recul, j ai eu le sentiment que sa façon d aborder les choses personnifiait trop le "mal" tandis que je me disais que tout était de l'énergie et non des personnages, et que probablement, les seules vraies personnes impliquées dans tout ce bazar étaient nous-mêmes. Autrement, nous nous positionnions dans un état de victime, de prisonnier condamné et esclave qui ne me paraissait pas ni logique ni juste. Effectivement, cela m'avait complètement polarisé et j'ai fini par comprendre que tout ceci ne pouvait être la réalité. Cela ne faisait qu'engendrer de la peur.

Ayant entendu parler de Bernard de Montréal sur sa chaîne, j'ai été voir, il y a plusieurs mois de cela, des vidéos de celui- ci. Je n'ai pas supporté la vidéo plus de deux minutes : entre l'accent, le son et le fait que je ne comprenais rien, cela m'a complètement rebuté. Quelques temps plus tard, c'était comme si j'étais poussée à retourner vers BDM et là, tout avait changé : j'ai adoré son accent, le son ne me dérangeait plus, je comprenais ce qu'il disait et j'adorais sa vibration. Je me suis mise à l'écouter des heures chaque jour et à vraiment entrer en affinité avec tout ce qu'il disait et dégageait.

Sauf que sur internet, il y avait un certain Daniel Kemp qui était mentionné en lien avec le Supramental. Je me devais donc d'écouter et je m'attendais à ce que les mêmes choses soient dites, même différemment, mais semblables sur le fond. Or, sur la réincarnation par exemple, ce ne fût pas le cas.

Depuis, l'ajustement que j'avais réussi à faire grâce à l'instruction de BDM, la "paix" que ça m'avait apporté, a volé en éclat lorsque j'ai écouté le concept de Daniel Kemp au sujet de la réincarnation. Finalement, c'est comme si l'extérieur me montrait que je ne pouvais pas rester en paix parce que je crois au lieu de savoir. Cela revient à ce que vous me disiez dans une de vos réponse : j'ai besoin de croire. Pourtant, j'aimerai Savoir... lorsque j'ecoute BDM, ça fait résonnance et je me dis c'est vrai. Quand j'écoute Daniel Kemp, je me dis c'est supra intelligent, cohérent, logique. Je n'y trouve pas (à mon petit niveau) de failles. Pourtant, ils ne semblent pas dire la même chose donc il y a un problème quelques part. Je me fies sûrement de manière aléatoire à ce que je crois être un Savoir tandis que, peut-être, il y a un mélange d'intuition, de raison cartésienne, de désir de croire ce qui me fait plaisir etc... c'est difficile de s'en remettre à soi-même quand on a pas le contact Supramental. Si j arrête de croire alors que je ne suis pas " branchée " au Supramental alors ça sera le vide non ?

En tout cas, vous lire et vous écoutez est un plaisir. Je trouve que votre façon d aborder les choses est douce, apaisante, agréable et j'espère vraiment que j'aurais l'occasion de vous rencontrer sur Paris si vous y faites toujours un atelier de tarot psychique. J'ai également hâte de recevoir votre livre.

Mille Mercis!
Katherine



Bonjour,

Merci pour votre message empreint de réel. Vous faites de grands pas…

Pour Savoir plutôt que croire, il suffit de vous écouter intérieurement, de parvenir à apposer des mots sur la vibration qui vous traverse.

Le supramental n’est pas un plan d’énergie réservé à quelques personnes ; tous y ont accès… il suffit de prendre le temps d’écouter. C’est déjà là, en vous. Le problème, c’est que c’est plus facile de diffracter cette énergie plutôt que de la vivre, de l'intégrer…

Il est aussi important de réaliser que chacun a une capacité différente à apposer des mots sur le réel, sans oublier que l'angle de diffusion de la parole peut être différent. C’est donc à vous d’identifier ce qui vibre bien en vous et de développer votre parole en fonction de cette vibration juste qui vous traverse.

Enfin, il est normal qu'il y ait des informations contradictoires sur le Web, ça vous oblige à entrer dans vous-même pour statuer sur le réel ; sinon ces contradictions ne seraient pas permises.

Bonne suite, bien à vous !



— Sandra Vimont, 27 novembre 2019