Rester centrique devant l'événementiel (insurrection aux États-Unis)

insurrection Suite aux événements récents aux États-Unis, il est important de réaliser que nous en sommes qu'au début... de cette déchéance... Ça fait longtemps que c'est évident que "Trompe" ne peut pas perdre, un antéchrist ne perd jamais. Il joue encore dans les lignes de temps pour s'assurer d'un "régal satanique" prochain (c'est-à-dire beaucoup de diffraction chez les egos pour nourrir les forces descendantes, jusqu'à ce que ces forces - incarnées en lui - atteignent leur apogée de puissance).

La polarité sera de plus en plus grande, les institutions démocratiques seront de plus en plus fragilisées. Et "l'effet pop-corn" se propagera d'une personne à l'autre, d'un pays à l'autre, car les tensions continueront à monter. Ce qu'on a vu hier n'est que le début, ça va continuer et aller plus loin.

C'est donc à l'ego conscient de ne pas se mêler des karmas de la société, mais de s'occuper de sa propre vie à lui et maintenir son rapport de force face à son esprit quand il vit des tensions. Il doit aussi maintenir sa vision que tout ça, c'est temporaire ; on en a pour quatre ans environ. On garde le cap sur ce que l'on sait sans se faire assujettir par les forces de la polarité. On ne nourrit pas les forces descendantes... C'est correct de s'informer, de savoir ce qui se passe, mais ça prend un regard cosmique et non le regard d'un ego psychologique pour comprendre le réel de ce qui se passe. C'est important de revenir à la compréhension du "pourquoi" un événement survient (pourquoi les esprits ont accepté ça), plutôt que de tomber dans la polarité du "bien" ou du "mal" face à ce qui se passe. Le cas échéant, vous nourrissez "le mal" que vous dénoncez, et les entités en profitent pour se gaver de votre vitalité prépersonnelle.

Sans contredit, c'est l'évolution de l'individu qu'il faut regarder ; la société vit ses propres karmas. L'individu qui sort de la peur intellectualisée et de la colère diffractée sort de l'égrégore planétaire actuel face à ce qui se passe. Il est intéressant de constater que les personnes en cheminement de conscience (via science de l'esprit) ont tendance à tomber dans le camp de la colère diffractée, car celles-ci ont de plus en plus accès à leur intelligence... Cela dit, cette intelligence est encore liée au karma de la masse, car elle n'intègre pas la réalité cosmique de l'être humain.

En bref, l'important, c'est de rester intègres à notre lumière, sans diffracter, et donc de rester en dehors des karmas des sociétés. On observe, on comprend le "pourquoi", et on continue...

Au plaisir !

— Sandra Vimont, 7 janvier 2021